Mairie Tourville-la-Rivière
Place de la Commune de Paris
76410 Tourville-la-Rivière
T. 02 32 96 00 20
F. 02 35 81 23 84

Horaires d'ouverture
Du lundi au vendredi
9h00-12h00 & 13h30-17h30
Sauf juillet / août :
Du lundi au vendredi
9h00-12h00 & 13h30-17h00
Fermer

LIVRES :

Jussi ADLER-OLSEN " Promesse " Ed. Albin Michel (2016) : Nouvelle enquête du département V, qui gère les affaires non résolues (cold cases), avec son trio habituel : le vice-commissaire Carl Morck et ses deux assistants : le mystérieux Assad et l'excentrique Rose. Lors de son départ en retraite, l'inspecteur de la police locale, Christian Habersaat, se suicide. Auparavant il avait pris contact avec le département V pour qu'il prenne la suite de son enquête à propos de la mort d'une jeune fille, Alberte, dans les années 1990. A sa demande donc, l'enquête est relancée suite à ce message : " ...le département V était mon ultime espoir. Je n'en peux plus. C. Habersaat... " En remuant le passé, ils prennent le risque de réveiller de vieux démons... C'est très appréciable et réussi.

Raphaëlle GIORDANO " Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une " Ed. Eyrolles (2015) : Quand la vie devient routinière... Camille, jeune femme de 40 ans, vit à 100 à l'heure : un mari aimant, un fils formidable, un boulot prenant, etc... Une vie commune a beaucoup de personnes, mais plus de temps pour elle... Un soir, la rencontre avec Claude Dupontel., va changer sa vie. Il se dit " routinologue " Pour évoluer, prendre soin d'elle, elle devra vivre des expériences inédites et accepter l'accompagnement que Claude lui propose afin de se sentir à nouveau heureuse et épanouie et où elle va pouvoir puiser de nouvelles énergies libératrices et surtout découvrir des ressources insoupçonnables... Un " feel good " plaisant, divertissant et qui fait du bien tout en découvrant quelques concepts du développement personnel : ancrage positif, nécessité de couper les élastiques du passé ou encore d'abandonner sa mitraillette à reproches...

Camille LAURENS "Celle que vous croyez" Ed. Gallimard (2016) : Claire, la cinquantaine, professeur divorcée n'a pas confiance en son amant, Jo.  Elle décide d'ouvrir un faux profil Facebook afin de le surveiller et ainsi entrer en relation avec Chris, ami proche de Jo... 3 parties constituent ce livre, le 1er, un entretien avec le docteur psychiatre Marc B. à qui elle expose son ressenti. Puis la 2ème présente l'analyse du docteur Marc B. et pour finir un jeu d'écriture, sous le nom de Camille cette fois ! Un roman multi-facette qui traite à la fois : Du tragique de la femme de 50 ans en quête de désir mais délaissée qui se voit soudain signifier sa date de péremption, classée au rang des antiquités sous le regard des hommes... !!! Des relations humaines envahies par le virtuel mais également du désir et de l'écriture.

Philippe CLAUDEL "L'arbre du pays Toraja" Ed. Stock (2016) : On découvre les coulisses du cinéma : entre histoire inventée et la vraie vie des acteurs. Leurs déchirures qui font d'eux des interprètes vivants. La mort est souvent présente, par exemple, en relatant l'actualité sur les naufragés des migrants. Ce récit nous plonge dans la réflexion " Vivre c'est aussi survivre, c'est apprendre à mourir ". Très intéressant à lire.

Philippe DELERM "Les eaux troubles du mojito et autres belles raisons d'habiter sur terre" Ed. Seuil (2016) : C'est un poète-observateur de la nature et des gens. Oui la vie est une comédie légère, avec des gags, beaucoup de ridicules et de la solitude. Les gens ne commencent à s'aimer qu'à la fin, comme dans les pièces de Marivaux. Recueil de textes minimalistes de petits plaisirs quotidiens, teintés de joie et de mélancolie.

Pierre RAUFAST " La variante chilienne" Ed. Alma (2015) : Chaque caillou conservé dans un bocal représente une histoire. Une réflexion sur le temps qui passe. Le besoin de partager un passé pesant et vivre sans regret, ni remords. Les souvenirs se nourrissent de nos émotions. Une découverte sur des situations méconnues. Très intéressant à lire.

Jonathan CROWN "Sirius, le chien qui fit trembler le IIIème Reich" Ed. Presses de la cité (2016) : A Berlin, une famille juive allemande échappe aux Nazis en s'exilant en Amérique chez des amis cinéastes qui font du chien Sirius une vedette pour un film, etc...Puis engagé dans un cirque. De retour à Berlin, il est recueilli par Hitler... C'est un conte original sur fonds de la dernière guerre mondiale. Raconté sur des faits réels, on revit cette époque tragique, tout en s'amusant malgré tout. Un vrai régal, à lire pour se détendre !

Clément MOUTIEZ "Ma sœur, cette fée carabossée" Ed. Montparnasse/Carnets Nord (2016) : Lorsque Clément avait 7 ans, ses parents ont décidé d'adopter Domitille, une petite sœur trisomique. Ce grand frère raconte la vie de famille, nous fait découvrir un quotidien insoupçonné, avec beaucoup de pudeur et d'humour de cette petite sœur qui a maintenant 26 ans. Parcours difficile mais enrichissant : le regard des autres à supporter, l'acceptation de l'entourage après de grands questionnements et de scènes cocasses. Domitille nous donne des leçons de tolérance, à lire pour mieux comprendre !

Pierre LEMAITRE " Trois jours et une vie " Ed. Bruno Doucey (2015) : Tempête de 1999. Sous les yeux d'Antoine, 12 ans, un de ses voisins achève un chien blessé. Révolté, Antoine, dans un accès de fureur, reporte sa rage sur le fils de ce voisin, 6 ans avec lequel il partage ses jeux. Il le frappe mortellement sans nulle intention de le tuer. Il voit sa vie détruite, dévasté et se questionne sur les conséquences de son acte. La peur et l'angoisse sont son quotidien. Chaque heure le rapproche de son arrestation... On est pris dans un engrenage. Roman psychologique intense et noir.

Olivier BOURDEAUT " En attendant Bojangles " Ed. Finitude (2016) - Grand Prix RTL - Le roman des étudiants 2016 France Culture - Télérama - Prix France Télévision 2016 : Louise et Georges forment un couple fantasque. Ils dansent jour et nuit dans leur immense appartement tout en buvant des cocktails colorés. Ils sont accompagnés de leur fils et de Mademoiselle Superfétatoire, une grue " apprivoisée ". Ce fils, raconte sa vie avec ses parents, les soirées, les rencontres, les partages, le château en Espagne et en parallèle, les écrits de son père qui décrit également leurs vies. Un roman déjanté sous fonds de disque de Nina Simone " Mr Bojangles ", sur lequel ses parents dansent....

Katarina BIVALD "La bibliothèque des cœurs cabossés" Ed. Denoël (2015) : Sara, jeune femme suédoise, libraire récemment sans emploi, débarque à Broken Wheels, une toute petite ville de l'Iowa. Elle est là pour rencontrer Amy, une vieille dame avec qui elle échange des lettres et des suggestions de lectures depuis longtemps. Elles décident de se rencontrer. Malheureusement, lorsque Sara arrive en Amérique, elle apprend que son amie est décédée brutalement. Démunie, elle passe la nuit dans la maison de la vieille dame, seule. Va-t-elle vraiment rester là ? Devrait-elle rentrer plus tôt que prévu ? Elle décide que non. Elle avait bien besoin de prendre l'air, elle n'a aucune envie de rentrer, rien ne l'attend. D'autant qu'elle n'est pas vraiment seule ; elle a beau n'avoir jamais rencontré les habitants de Broken Wheels, elle les connaît déjà par ce que Amy lui en racontait... Un livre détente.

Jim & Mig "Un petit livre oublié sur un banc" Ed. Grand angle (BD) (2015) : Camélia trouve un livre oublié sur un banc. A partir de ce jour-là sa vie va changer, elle veut connaitre l'auteur de ces échanges épistolaires... S'installe un jeu du chat et de la souris. Qui est ce mystérieux personnage, amoureux, qui lui écrit des messages dans ce livre ? Portrait d'une femme perdue dans une vie qui l'ennuie, en quête d'une vraie passion amoureuse avec pour fonds les livres...

David FOENKINOS "Le mystère Henry Pick" Ed. Gallimard (2016) : Crozon, en Bretagne. Un bibliothécaire décide de récupérer dans les rayons de sa bibliothèque, les livres refusés par les éditeurs. Une condition, il faut que ce soit l'auteur lui-même qui l'apporte... Ces livres n'ont pas forcément plus de succès de cette façon, ce ne sont pas non plus des chefs d'œuvre ! Jusqu'au jour où, un manuscrit retient l'attention d'une journaliste. Après lecture, elle en déduit que cela pourrait être un grand succès. Sauf que l'écrivain supposé, un pizzaïolo, est décédé depuis 2 ans... Seule sa veuve peut témoigner, il n'avait jamais lu un livre ni écrit autre chose que la liste des courses ! Aurait-il eu une vie secrète ? Qui est vraiment l'auteur présumé ? Un livre qui, jusqu'à la dernière seconde, nous tient en haleine...

Spécial Olivier ADAM pour ceux qui aime sa sensibilité et la ronde de ses personnages... On s'installe confortablement et on se laisse emporter par les belles phrases, dans un univers ordinaire avec des personnages ordinaires... Ces livres ne se racontent pas ils se lisent, ils se vivent...

"Des vents contraires" Ed. L'Olivier (2009) : C'est l'histoire de Paul Anderen, un écrivain dont la femme a mystérieusement disparu, et qui décide d'emménager à Saint-Malo, la ville de son enfance, avec ses deux enfants.

"Le cœur régulier" Ed. L'Olivier (2010) : Le cœur régulier met en scène Sarah, jeune femme au point de bascule, à ce moment de la vie où tout peut s'effondrer. Sarah est en fuite, elle se sauve pour se sauver, elle est venue au Japon, " le cœur en cavale ", sur les traces de son frère, mort quatre mois plus tôt dans un accident de voiture, peut-être suicidaire. Sarah soudain n'en peut plus, ne joue plus, elle a laissé, en banlieue parisienne, sa vie trop formatée, son mari " si parfait " et ses deux enfants, c'est elle qu'elle cherche, noyée dans le vide de son existence. Une très belle écriture pour décrypter des sentiments, des états d'âme, un travail acharné sur l'incompréhension du deuil, un livre fort, du pur Olivier Adam...

"Les lisières" Ed. Flammarion (2012) : Entre son ex-femme dont il est toujours amoureux, ses enfants qui lui manquent, son frère qui le somme de partir s'occuper de ses parents "pour une fois", son père ouvrier qui s'apprête à voter FN et le tsunami qui ravage un Japon où il a vécu les meilleurs moments de sa vie, tout semble pousser Paul Steiner aux lisières de sa propre existence. De retour dans la banlieue de son enfance, il va se confronter au monde qui l'a fondé et qu'il a fui. En quelques semaines et autant de rencontres, c'est à un véritable état des lieux personnel, social et culturel qu'il se livre, porté par l'espoir de trouver, enfin, sa place. Dans ce roman ample et percutant, Olivier Adam embrasse dans un même souffle le destin d'un homme et le portrait d'une certaine France, à la périphérie d'elle-même.

"Peine perdue" Ed. Flammarion (2014) : Olivier Adam raconte un drame ordinaire dans une station balnéaire de la Côte d'Azur, désertée huit mois sur douze. Une agression, celle d'Antoine la gloire locale du football amateur et une tempête qui ravage le littoral et provoque des disparitions. De quoi bouleverser la fausse quiétude des gens du coin. Belle écriture, histoire étrange, violence de la vie et pardon... Une tempête intérieure de vingt-deux hommes et femme comme autant de chapitres.

"La renverse" Ed. Flammarion (2016) : Antoine travaille dans une librairie et vit en Bretagne avec sa petite amie Chloé.  Une vie tranquille, sans vagues et sans passion. Un matin s'arrêtant boire un café, il apprend à la radio, la mort par accident de Jean-François Laborde, un homme politique influent, accusé quelques années plus tôt de viol, avant d'être blanchi par la justice. En quoi cette mort le concerne-t-il ? Cette nouvelle fait resurgir tant de choses enterrées... Ce roman qui explore de l'intérieur un fait divers qui mêle sexe et politique dans une ville de banlieue tristounette, nous plonge dans un univers propre à Olivier Adam : pleins de psychologie, de réflexion et de tourments familiaux ou les blessures subies peuvent rester à vie dans la mémoire.

Maylis DE KERANGAL " A ce stade de la nuit " Ed. Verticales (2015) : Lampedusa, ville au large de la Sicile. Maylis de Kerangal, suite au naufrage d'un bateau de migrants, se souvient de l'histoire de cette ville, des films qui y ont été tournés, notamment avec Burt Lancaster : " Le guépard ", adapté du roman de l'écrivain et aristocrate italien Giuseppe Tomasi di Lampedusa. Une réflexion littéraire, sur les variations de Lampedusa de la fiction à la dure réalité de cette migration massive, au fil du temps, vers d'improbables ailleurs, comme sait si bien le faire l'auteure.

Didier DAENINCKX "Caché dans la maison des fous" Ed. Bruno Doucey (2015) : Récit romancé sur un asile d'aliénés du Sud de la France, à Saint-Alban-sur- Limagnole en Lozère. Y trouvèrent refuge, pourchassées en tant que juifs, maquisards, poètes... pendant l'occupation, de grandes figures de la résistance. A savoir, le poète Paul Eluard et sa femme Nusch (Eugène Grindel et Marie) et la jeune résistance et future productrice Denise Glaser.        Celle-ci est affectée à la bibliothèque de l'établissement. C'est cette rencontre de quelques mois dans l'univers de la psychiatrie, qui est décrite dans ce court ouvrage, une période de vie.

Patricia CHALON "Les peurs de l'enfant" Ed. Eyrolles (2015) : Etre de bons parents, c'est quoi ? Ce livre tente de répondre aux diverses questions que se posent des parents soucieux de faire pour le mieux, afin de réussir leur vie. Se lit facilement, avec beaucoup d'intérêt. L'essentiel pour s'épanouir, c'est l'amour et le dialogue.

Umberto ECO "Numéro zéro" Ed. Grasset (2015): Comment s'y retrouver dans ce déluge d'informations? Où est la vérité dans cet imbroglio compliqué, pour décortiquer le vrai du faux ? Le métier de journaliste n'est pas chose aisée... A lire si vous aimez les intrigues.

Darragh MCKEON "Tout ce qui est solide se dissout dans l'air" Ed. Belfond (2015) : Le 26 avril 1986 la centrale de Tchernobyl explose. On évacue le village. Des hommes sont envoyés pour nettoyer les lieux. Chaque ouvrier avait autour du cou un capteur qui mesurait les radiations. Ils portaient en permanence des habits radioactifs. On enfermait les gens qui osaient dire ce qui se passait. Tous les animaux contaminés sont tués. Interdiction de boire de l'eau et manger que des conserves. Gregory, chirurgien, est évacué en urgence à l'hôpital pour soigner les gens irradiés. Evgueni, jeune musicien talentueux est terrifié par le monde qu'il découvre, scènes de violence, saccages en ville... sa mère l'a toujours protégé... A lire pour comprendre la vie de couples vivant dans un tel climat. Le passé exige qu'on lui soit fidèle. C'est la seule chose qui nous appartienne vraiment...

James BOWEN "Un chat des rues nommé Bob" Ed. Pocket (2014) : Témoignage de James Bowen, un ancien drogué. Il est élevé en Australie par une mère aimante mais dépassée, il se réfugie dans la drogue. Sur un coup de tête il décide de s'installer en Angleterre pour réaliser son rêve, joué dans un groupe de musique. Pour vivre, il doit faire la manche. Un jour, sur le palier de son minuscule studio en banlieue de Londres, il tombe sur un chat qui s'est battu, gravement blessé. James décide de le faire soigner et laisse une fortune au vétérinaire mais une seule chose compte : Bob semble tiré d'affaire et devient bientôt une attraction partout où il chante. Et c'est la célébrité qui attend ce beau matou, filmé par tous les touristes qui traversent Piccadilly, star de You tube. Plus que tout, c'est le récit d'une véritable amitié que James nous livre ici et une thérapie qui a marché pour le sortir de la drogue. Voici en lien quelques images de Bob et de son maître James Bowen.

https://www.youtube.com/watch?v=s2Wn1-DkrJY

https://www.youtube.com/watch?v=MePaWG7g5FA

Grégoire DELACOURT "On ne voyait que le bonheur" Ed. JC Lattès (2014) : Pour retrouver l'estime de soi, Antoine, agent d'assurances, fait enfin preuve d'audace voire de rébellion en aidant une jeune mère de famille financièrement aux abois à faire une fausse déclaration de préjudice. Démasqué, il est viré, la première marche d'une descente aux enfers avec deux enfants à nourrir, une femme qui se met à le tromper. Il va commettre un geste irréparable qui laisse le lecteur sous le choc. Mais cet homme au fond du trou retrouvera la lumière après les ténèbres, Antoine aura droit à la rédemption et à un pardon qui semblait impossible. Belle écriture pour dénoncer la violence de la vie et pardonner...

Jean-Philippe BLONDEL "Mariages de saison" Ed. Buchet/Chastel (2016) : Chaque été, avec son parrain, Corentin parcourt les routes du département pour filmer les mariages. Corentin est passionné et espère un jour réaliser de vrais films. Tous les week-ends il quitte sa femme pour ces couples qui s'unissent. Cet été, Corentin en a cinq à son actif. Et l'un d'eux pourrait bien lui réserver une surprise... Jean-Philippe Blondel sait admirablement raconter le charme discret de la province française et les flux et reflux des sentiments.

Jean-Christophe RUFIN "Immortelle randonnée : Compostelle malgré moi" Ed. Guérin (2013) : Dans son récit de voyage " littéraire ", Jean-Christophe Rufin nous livre sa vision du chemin de Compostelle et nous laisse libre d'en penser ce que l'on veut. Il nous offre une galerie de portraits savoureux, un divertissement philosophique, plein d'humour et d'émerveillement au gré de ses rencontres. Il nous présente ses choix, ses émotions et ses motivations au gré des régions traversées, de leurs paysages et des pèlerins rencontrés et ce, durant huit cents kilomètres.

Terry HAYES "Je suis Pilgrim" Ed. JC Lattès (2014) : Une jeune femme assassinée dans un hôtel sinistre de Manhattan. Un chercheur torturé devant un laboratoire syrien ultrasecret. Un complot visant à commettre un effroyable crime contre l'humanité. Et en fil rouge, reliant ces événements, un homme répondant au nom de Pilgrim. Pilgrim : nom de code d'un homme qui n'existe pas. Il a autrefois dirigé une unité spéciale du Renseignement américain. Avant de prendre une retraite dans l'anonymat le plus total, il a écrit le livre de référence sur la criminologie et la médecine légale. Mais son passé d'agent secret va bientôt le rattraper... Terry Hayes, scénariste, nous fait partager son livre avec de l'action et sous forme de chapitres courts.

Garth RISK HALBERG "City on fire" Ed. Plon (2015) : Pour son 1er roman Garth Risk Halberg, nous offre un pavé de près de mille pages dont le personnage principal est le New York déjanté de la fin des années 70. 31 décembre 1976. New York se prépare pour le réveillon. Chez les Hamilton-Sweeney, Felicia accueille financiers et mondains tandis qu'à l'autre bout de la ville, dans le Lower East Side, Charlie attend Samantha pour assister à un concert punk. À quelques encablures de là, dans Hell's Kitchen, Mercer Goodman tourne et retourne un délicat carton d'invitation. Bientôt, des coups de feu retentissent dans Central Park. Une ombre s'écroule dans la neige. Alors que rien ne les prédestinait à se rencontrer, leurs histoires ne vont cesser de se croiser et de s'entremêler jusqu'au blackout du 13 juillet 1977. Une immense coupure de courant plonge alors New York dans le noir...

Clélie AVIT "Je suis là" Ed. JC Lattès (2015) : Thibault vient voir son frère à l'hôpital qui a eu un accident au cours duquel il a tué quelqu'un... Perturbé par la situation, il décide de reprendre ses esprits et entre dans une chambre. Il se retrouve dans la chambre d'Elsa qui est dans le coma, suite à un accident et le seul sens qui lui reste est l'ouïe... Ce qu'il ignore, c'est que pour Elsa, tout est fini, jamais elle ne se réveillera. Mais tandis que médecins, amis et famille baissent les bras, Thibault, lui, construit une relation avec Elsa. Est-il à ce point désespéré lui-même ? Ou va-t-il décelé chez elle ce que plus personne ne voit ?

Thierry CONQ & Ronan ROBERT "L'abeille noire ou les aventures d'une jeune américaine à Saint-Domingue" Ed. Les nouveaux romanciers (2015) - Prix Matmut 2015 1er roman : 4ème de couverture : " ... Eté 1755. Awen Le Du, fille d'un humble pêcheur breton de Cornouaille, se voit contrainte de quitter brutalement sa Bretagne natale, déguisée en homme, dans l'espoir de retrouver son frère disparu. Elle rêve de liberté, d'exotisme et d'aventure.    Que va-t-elle rencontrer ? ... "

Léon MORELL "Le ciel de la chapelle Sixtine" Ed. HC (2014) : Au printemps 1508, Aurelio, jeune homme d'une rare beauté, se rend à Rome dans l'espoir de travailler pour Michel-Ange qu'il considère comme le plus grand artiste de son temps. À 33 ans, le sculpteur vient de se voir confier par le pape Jules II la réalisation du plafond de la chapelle Sixtine. Un cadeau empoisonné pour Michel-Ange qui n'a pour la peinture que peu d'intérêt. Un piège imaginé par Bramante, son plus grand rival, qui espère sa chute, mais qui fera sa gloire. Une épreuve de force pour ce génie torturé qui n'aurait jamais réussi un tel miracle sans son jeune apprenti et sans la commande d'un mystérieux projet...

Valérie TONG CUONG "Pardonnable, Impardonnable" Ed. JC Lattès (2014) : Milo, 12 ans, est victime d'un accident de vélo. Sa tante Marguerite l'avait en surveillance. Pourquoi n'est-il pas resté à faire ses devoirs comme prévu ? Ce livre, au travers de confidences des divers protagonistes : mère, père, tante, grand-mère, nous livre les non-dits, les ressentis de chacun, les mensonges, les rapports de force et les petits arrangements. Confidences sous forme de colère, de haine de vengeance, d'amertume, de pardon, où tout vole en éclats. Tels se déroulent les différents chapitres...

Philippe BESSON "Les passants de Lisbonne" Ed. Julliard (2016) : Lisbonne est le la toile de fond du nouveau roman de Philippe Besson. Nous rencontrons Hélène et Mathieu drapés dans leur solitude, deux écorchés vifs, tous deux ont eu besoin de s'exiler. Hélène s'isole dans ce pays inconnu pour faire face au décès de son mari, lors d'un tremblement de terre à San Francisco, Mathieu doit rebondir après une rupture amoureuse. Tous deux se confient, racontent leurs douleurs, leurs souffrances, leur tristesse pour apaiser leur chagrin, sans se connaitre, sans a priori. Difficile de parler de ce livre si ce n'est que l'on y trouve une très belle description des personnages comme sait si bien le faire Philippe Besson et une ambiance.

Frédéric LENOIR "La puissance de la joie" Ed. Fayard (2015) : Ce livre n'est pas un roman, mais il appelle à réfléchir sur notre comportement, pour apprendre à se connaitre. Il est impossible de vivre dans la joie si l'on est en permanence dépendant de la critique ou du jugement des autres. Personne ne peut vivre sans amour, mais l'Autre n'est jamais notre " propriété ". Ce désir de posséder pollue l'amour au lieu de le nourrir. Voilà ce que je retiens : faire de sa vie une œuvre d'art.

 

CD :

Pascal Obispo : " Billet de femme "

Renaud : " Renaud " 

La Fouine : " Nouveau monde "

Louise Attaque : " Anomalie "

Dionysos : " Vampire en pyjama "

David Bowie : " Blackstar "

Eric Clapton : "I still do"

Jeanne Added : "Be sensational"

Nekfeu : "Feu"

Soprano : "Cosmopolitanie - En route vers l'Everest"

 












 


Tourville magazineDossiersFormulairesEmploisAgendaContactLiens
2017 © Mairie de tourville la rivière
Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia - Agence web Studionet